La violence perverse est bien différente de la violence physique. Elle est bien plus subtile.

Il n’y a pas de coups visibles, elle ne laisse pas de traces tangibles.

 » La violence psychologique et morale est un phénomène de destruction insidieuse réalisé par un ou plusieurs individu sur un  autre individu, au moyen de procédés et de stratégies indirectes, avec des gestes ou des paroles de mépris, d’abus de droit, d’humiliation et de disqualification, ceci de façon fréquente et sur une longue durée. »

https://explorator.wordpress.com/violence-psychologique-et-morale/.

La violence morale prend le visage d’un supérieur hiérarchique, d’un collègue,… et provoque souvent la surdité psychique des témoins qui par peur, par défense de leurs intérêts, se taisent…

La violence psychologique se traduit par 4 mots

– Séduction: vous vous sentez pendant un temps séduit par la personne manipulatrice autant que vous la séduisez pour vos nombreuses qualités.

– Culpabilité: comme vous n’êtes pas parfait(e), il arrive toujours un moment où vous allez la décevoir, montrer vos limites.

Et là, c’est une descente aux enfers qui commence. C’est une spirale infernale.

Vous n’êtes plus à la hauteur des espérances; décidément, vous tenterez de revenir dans la course, montrer que vous êtes quelqu’un de bien, de courageux et travailleur. Mais, rien n’y fait vraiment.

De vous, et sur paroles de votre agresseur, on pensera que vous êtes vulnérable, fragile, déprimé, cinglé et même hystérique.

Et pourtant, le manipulateur compte sur vous, vos compétences, vos qualités et vos forces…. juste pour tenter de confirmer les siennes.

– Menace: lorsque vous résisterez, il utilisera son pouvoir, sa position hiérarchique et sociale pour vous menacer, bien sûr, dans le flou le plus artistique. Aucune preuve tangible, juste des mots à double sens, aucun soutien de l’entourage professionnel et avec le plus grand des sourires et bien sûr, dans l’intérêt de la société, de l’entreprise ou de l’organisme public.

Il se couvrira en entachant votre réputation sans que vous le sachiez, bien évidemment.

– Punition: Si vous vous défendez et dénoncez la situation avec des mots, des faits concrets, des émotions, des symptômes physiques et psychiques, le manipulateur reportera d’office sa responsabilité sur vous, ne supportera aucune demande de remise en question, se placera comme victime d’une personnalité trop instable et surtout, vous punira par l’humiliation d’une décision, par une rétrogradation voire un évincement.

Pourtant, le manipulateur a deux visages:

L’un, très sympathique, raisonnable, empathique voire charismatique, compétent, attentionné et compréhensif.

L’autre visage nettement bien sympathique se traduit  par des comportements, actes et décisions très différents à savoir:

– Il met en doute les qualités, les compétences, la personnalité de l’autre,… juste en réalité, pour se mettre en évidence ou justifier sa propre incompétence.

– Il mise sur sa supériorité, ment, est égocentrique, jaloux, il nie les évidences pour se placer comme victime et critique sans en avoir l’air.

– Il ne veut pas entendre parler des besoins, des soucis et des désirs des autres. il n’est centré que sur lui-même.

– Alors que son discours paraît cohérent, ses actes, réactions et comportements prouvent le contraire.

– Il fait passer ses messages et sa vengeance par un intermédiaire.

– Il produit un sentiment de malaise même s’il n’est pas là. 

Il divise pour mieux régner, sème la discorde, produit un sentiment de malaise ou de non-liberté.

– Ce sont des virtuoses de la mauvaise foi. Il choisit son bouc émissaire qui subira les foudres, surtout sa frustration liée à sa blessure narcissique béante et irréparable car inconsciente.